Fais-toi de plus en plus petit, pour te glisser entre les mailles du filet.

*

En bon écrivain, tu t'adaptes à tout, même à cette dictature supposément provisoire.

*

Tu restes toujours du côté des mots, eux seuls te protègent et t'accompagnent toujours.