C'est parce que tu n'as pas conscience de la taille de ton ouvrage que tu peux le poursuivre si calmement.

*

Jour et nuit, je m'emploie à favoriser tout ce qui peut me sauver.

*

Ne perds pas de vue les nuages qui te précèdent dans le ciel d'été.