Pour ne pas périr, sans cesse il te faut agrandir le monde.

*

Parce que tu as écrit, tu es hissé, et protégé, et magnifié, par le royaume des lettres.

*

Tu offres à tous ces pauvres morts la vie éternelle qu'ils ont méritée.