Tu te vois comme une roue, cherchant sans cesse ton sol.

*

Je viens de si loin et j'ai encore une route si longue, que tous les obstacles ne sont que des brindilles que le vent balaiera.

*

Souviens-toi toujours de la gratuité des fleurs.