Partout où elle va, tu poursuis la lumière, tu ne la laisses pas te distancer.

*

J'écris pour prolonger toujours l'été.

*

Tu roules sur la pente de tes jours et c'est ainsi que tu gravis ta montagne.