Tu es vivant au présent par la grâce du langage.

*

Heureux celui qui, à chaque heure de sa vie, s'observe depuis le ciel.

*

Bénies soient ces phrases qui m'affranchissent soudain.