Resserre toujours ton récit sur le centre de tout, c'est-à-dire sur le cœur qui bat.

*

Ainsi donc, chaque phrase est mesurable et pourtant incommensurable.

*

Tu ne vis que pour écrire, et on ne saurait mieux dire.