Carnet de Marc Pautrel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 5 août 2017

Jour 217

Sans effort tu enjambes toutes les barricades, rien ne sait durablement te stopper.

*

Tu vis en avance sur le monde, un pied dans le passé un autre dans l'avenir, d'où ce décalage permanent avec les autres corps.

*

Étiré comme une flèche, tu files dans les eaux à ta vitesse de croisière.

vendredi 4 août 2017

Jour 216

Admirant sans te lasser la course des vagues entre elles.

*

Un jour, il y aura en moi autant d'os que d'années vécues, comme si je devais être bâti pas à pas et morceau par morceau.

*

Construis ta maison tout au bout de la Terre et pars voyager.

jeudi 3 août 2017

Jour 215

Devant toi, les cent prochaines années sont dégagées, la route est libre.

*

Aussitôt que tu sers le langage, l'univers te soutient.

*

Milliers d'histoires égarées, de paroles et de corps mêlés, qu'il faudrait raconter.

mercredi 2 août 2017

Jour 214

Suis toujours ton calendrier secret.

*

Allongé dans ton berceau, porté par les eaux, tu dérives.

*

Mille chemins possibles et un seul fertile.

mardi 1 août 2017

Jour 213

Les montagnes changent chaque jour, elles ne cessent de grandir.

*

Je prends les choses comme elles viennent, mais je les relâche pas, je les garde avec moi.

*

Le sol reconnaissant se souvient de tes pas, gravant dans la pierre un chemin.

lundi 31 juillet 2017

Jour 212

Lance tes ponts de part et d'autre de l'espace et du temps.

*

Comme une marée qui ne cesserait jamais de monter, dévorant la plage, assiégeant les forêts, gravissant les montagnes.

*

Les roues roulent, elles ont été conçues pour ça, elle accomplissent leur vie, et toi aussi qui imprime leur mouvement.

dimanche 30 juillet 2017

Jour 211

Sois aussi vaste et aussi serré que le filet du ciel.

*

Quand tu vois tout ce qui t'entoure peu à peu rétrécir, il n'y a qu'une explication : tu grandis.

*

Ta vie ne contiendra jamais assez d'océan.

samedi 29 juillet 2017

Jour 210

Tes fugitives démences t'inspirent les meilleures phrases.

*

Tu traces tes lettres géantes au cœur du ciel, jour après jour.

*

Les écrivains vivants paraissent bizarres à leurs contemporains, le futur incarné en prémices paraît toujours bizarre.

vendredi 28 juillet 2017

Jour 209

La vitesse est ton meilleur atout, ne ralentis jamais.

*

Porté par les vagues, parfois tu ne choisis pas ta route.

*

Dans chaque livre sommeillent mille ans de lecture.

jeudi 27 juillet 2017

Jour 208

Sois multiple, sois présent en mille temps et mille lieux concomitants.

*

On fait le maximum et ce n'est pas suffisant, mais les atomes environnants seront favorables et décupleront la force du texte autant que nécessaire.

*

Si tu tournes assez vite sur toi-même, tu deviendras l'aimant qui attire toutes les couleurs à lui.

mercredi 26 juillet 2017

Jour 207

Les dieux puissants dégagent la route devant toi.

*

Tu aspires au sans-fin, au sans-limite, à l'océan permanent, insondable et incommensurable.

*

Ressemblant à un fleuve qui, dans sa course, appellerait à lui le plus d'affluents possible.

mardi 25 juillet 2017

Jour 206

Ta palette s'approfondit chaque jour.

*

Les années avançant, tes textes se succédant, tu regardes ta main autrement.

*

Dresse le décor auquel tu aspires et déroule ton récit.

lundi 24 juillet 2017

Jour 205

Laisse le langage te prendre par la main et te guider, il sort de ton corps, il sait ce qui est bon pour toi.

*

J'ai construit mon escalier personnel, il gravit la montagne, il traverse le ciel.

*

À peu près personne ne te lit, tant mieux, tu peux écrire tout ce que tu veux.

dimanche 23 juillet 2017

Jour 204

Les mots sont mon seul carburant, n'importe lesquels pourvu qu'ils m'étonnent.

*

Le ciel, l'océan, le soleil et les arbres, tu attrapes tout, tu le précipites dans ton sac et tu t'enfuies avec.

*

Tu touches le sol de ton bâton et aussitôt la route se trace, large et droite jusqu'à l'horizon.

samedi 22 juillet 2017

Jour 203

Je suis mon propre anticyclone, je maintiens les nuages, la pluie, le froid, à distance.

*

Cours plus vite que tous les autres, et fais-le vingt-quatre heures par jour.

*

Je travaille à surplomber les choses du point le plus élevé possible.

- page 2 de 89 -