Carnet de Marc Pautrel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 15 novembre 2018

Jour 319

En permanence tu dois réviser la forme de ton futur.

*

Les mots éblouissants et qui galopent vers toi comme des avalanches.

*

Occupe-toi de réformer le calendrier, d'instaurer l'An 1 de siècles de liberté, de conquérir le ciel en t'y élevant toujours plus haut.

mercredi 14 novembre 2018

Jour 318

Dans un certain lieu et à une certaine heure, toutes choses s'accordent à toi, le monde se met à te favoriser.

*

Emporté par un torrent de rires que rien ne peut stopper.

*

Tu cherches ardemment ce que désire ton corps et tu le trouveras bientôt.

mardi 13 novembre 2018

Jour 317

Chaque heure te rapproche de la plus grande lumière.

*

Tu es rendu bien plus loin que tu ne l'imagines, parce que tu sais déjà faire les choses sans en avoir conscience.

*

Fais voyager tes phrases pour qu'un jour elles fassent voyager des corps.

lundi 12 novembre 2018

Jour 316

Un à un tous tes organes sont remplacés par leur descendant, ils sont régénérés.

*

J'accélère le temps, je le charge en électricité, je le densifie.

*

Tu t'élèves sans cesse et jamais tu n'atteins tes limites, comme une montagne en pleine croissance.

dimanche 11 novembre 2018

Jour 315

Il s'agit de révolutionner la géométrie, d'agrandir l'espace, d'élargir démesurément le monde.

*

N'oublie pas la chance que tu as de vivre une vie comme la tienne, pleine d'Art, de rire, d'amour, et de nature.

*

Vous croyez que vous avez obtenu un peu de répit, et à nouveau il faut encore batailler, mais le métier se nourrit aussi de ça.

samedi 10 novembre 2018

Jour 314

Chaque jour, je bénis la langue française d'exister.

*

Si tu ne connaissais pas déjà ton futur, tu ne te battrais pas avec cette force pour accélérer sa venue.

*

Plusieurs fois par an, partir à la chasse aux nuages, courir derrière eux pour les rattraper.

vendredi 9 novembre 2018

Jour 313

À force de respirer en compagnie des phrases, tu leur communiques la vie.

*

J'écris pour préciser ma pensée et restaurer ce vieux monde élimé.

*

Tu t'es évadé, ils ne te reprendront jamais, le temps et l'espace te sont offerts aveuglément.

jeudi 8 novembre 2018

Jour 312

Entre dans un monde plus grand que le monde que tu as connu jusqu'ici.

*

Je reste comme suspendu dans le vide, mais sans peur, et avec une grande confiance dans toutes les sortes de ressources dont mon corps dispose.

*

Chaque jour tu as creusé la terre, et bientôt tu réuniras mille rivières dans un nouvel océan.

mercredi 7 novembre 2018

Jour 311

Encore relire les mêmes phrases, les corriger et les fortifier, et prolonger leur vie le plus longtemps possible.

*

Or, des galets naîtront sous tes pas et te permettront de marcher sur l'eau.

*

Même si tu ne te vois pas marcher, tu marches, et tu gravis ton escalier.

mardi 6 novembre 2018

Jour 310

Parfois tu parviens à suivre le chemin sans même le voir, seule la chance te guide.

*

Je saute, je tends le bras en l'air et j'attrape tout ce que je peux attraper au-dessus de moi.

*

Fais en sorte de vivre chaque jour au cœur d'un monde parfait, plus haut, plus loin.

lundi 5 novembre 2018

Jour 309

Le sud habite en toi, c'est lui qui te sauve sans cesse.

*

Chaque heure je suis foudroyé par la gravité terrestre, c'est pourquoi j'aime ce monde.

*

Aie dans le futur une confiance aussi grande que s'il était déjà une partie de toi.

dimanche 4 novembre 2018

Jour 308

Les livres sont des questions de vie ou de mort, ne pas les écrire ou ne pas les lire c'est mourir, le faire c'est vivre.

*

Tu ne réussis pas tout ce que tu tentes, mais si tu ne tentes pas, impossible d'avoir un futur.

*

Puisque le Ciel et la Terre tournent, tu dois aussi tourner, et rester en accord avec le Cours Naturel.

samedi 3 novembre 2018

Jour 307

Tu ne vois encore rien, mais tu sais que la Terre Promise se tient devant toi.

*

Mes grandes amies les phrases me délassent, me bercent, m'enseignent, et en un sens je leur rends ce qu'elles m'ont donné.

*

Les lignes de tes livres, l'une après l'autre, dessinent des routes, chaque fois différentes, chaque fois prophétiques.

vendredi 2 novembre 2018

Jour 306

Aie tout un monde à toi, une forêt, une prairie, une montagne, une vallée, un pays, un continent, et même un océan.

*

Je vais chercher très loin, parfois je ne trouve rien, c'est ainsi.

*

Comme dirait le proverbe, ton Royaume n'est pas de ce monde.

jeudi 1 novembre 2018

Jour 305

Le ciel est ton allié et il est sans limite.

*

Je vole aussi longtemps que je veux, je me pose comme une plume, je m'envole comme un papillon.

*

Circonscris l'espace vierge dont tu auras besoin puis protège-le coûte que coûte.

- page 1 de 119