Carnet de Marc Pautrel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

dimanche 21 janvier 2018

Jour 21

Comme un arbre, tu produis tes fruits sans effort.

*

J'enjambe les obstacles, je les survole rapidement et quasi secrètement.

*

Certains groupes de mots, malgré eux, te portent longtemps bonheur.

samedi 20 janvier 2018

Jour 20

Le vieux monde tourne à des vitesses folles tout autour de toi, comme s'il voulait t'échapper, alors que tu l'as déjà remplacé.

*

Seul le langage me tient encore debout, tout le reste n'est que buée des buées.

*

Tu écris une centaine de phrases pour finalement une seule d'exacte.

vendredi 19 janvier 2018

Jour 19

J'ouvre le ciel bleu largement au-dessus des terres, puis je le garnis de petits nuages immaculés et éparpillés.

*

Tu ne te rends pas compte de ce que tu as fait de bien, mais seulement que tu dois faire mieux.

*

Je sais exactement de quel oxygène mes poumons ont besoin : de l'argent et de l'amour en assez grandes quantités.

jeudi 18 janvier 2018

Jour 18

L'écriture est ton véhicule et tu voudras toujours te déplacer, donc tu trouveras toujours un moyen.

*

J'essaie d'étirer mon corps autant qu'il est possible, afin de relier entre eux les deux points les plus éloignés du monde.

*

Sans cesse chercher son chemin et sans cesse parvenir à sortir d'un nouveau labyrinthe.

mercredi 17 janvier 2018

Jour 17

Imaginant le prénom des centaines de femmes qui t'attendent dans le futur.

*

Je devrais être mort mille fois, un jour il faudra bien faire mine de l'être.

*

Quoi qu'il arrive, à jamais, chaque printemps les fleurs de cerisiers réapparaîtront.

mardi 16 janvier 2018

Jour 16

Prépare tes mille yeux pour regarder en même temps les mille détails de ce qui va avoir lieu.

*

Je ne connais pas toujours le sens de ce que j'écris, mais je sais que je dois l'écrire, le cœur précède la pensée.

*

Les issues s'ouvrent souvent en un endroit et un moment où on ne les attendait pas.

lundi 15 janvier 2018

Jour 15

Brasse encore et encore les atomes, fais-leur inventer des états nouveaux.

*

Parce que tu n'as de valeur que dans la durée, ta nature n'est pas physiologique mais historique.

*

Tout ton travail, c'est de rendre possible ce qui était impossible, le langage te le permet.

dimanche 14 janvier 2018

Jour 14

La magie des lieux où tu as été heureux continue à agir, année après année.

*

Depuis le futur, je me prends par la main pour me guider avec précision.

*

À l'heure dite, ce dont tu avais besoin arrive.

samedi 13 janvier 2018

Jour 13

Te déplaçant si vite que tu existes partout à la fois.

*

Écrire et se relire sans fin, voilà la seule vie que je connaisse et elle est bénie.

*

Tu n'es encore qu'un enfant de neuf ans à l'échelle de ton univers, tu feras tellement plus.

vendredi 12 janvier 2018

Jour 12

Minute après minute tu gravis ta montagne et tu ne dors jamais.

*

Heureux celui qui connaît plusieurs paradis.

*

Tu te croit souvent à l'arrêt, alors qu'aucun corps ne se déplace plus vite que toi dans ce pauvre vieux monde.

jeudi 11 janvier 2018

Jour 11

Je flotte et j'attends le vent léger, allié du voyageur.

*

Déplie la multitude de tes bras, qu'ils embrassent ce monde et les suivants.

*

Je travaille mes appuis, je m'entraîne pour qu'aucune de mes phrases puisse être renversée.

mercredi 10 janvier 2018

Jour 10

Dormant comme on travaille, avec la plus grande minutie.

*

Remercie encore les auteurs classiques, ces phares qui constamment balaient les flots de leur heureuse lumière.

*

Comme le Saint, tu connais sans voyager et accomplis sans agir.

mardi 9 janvier 2018

Jour 9

Partout où tu iras, ta voix te précédera et t'éclairera comme une colonne de feu.

*

Je suis mon propre torrent, je n'ai pas de lit, je ne sais pas où je vais, et la force de gravité elle-même ne me soumet plus.

*

Si nécessaire tu convaincras les atomes un par un, les mots sont tes alliés.

lundi 8 janvier 2018

Jour 8

Heureux les lecteurs, ils habitent la terre pure.

*

Dans ton dos, dix hélices tournant à pleine vitesse te font t'élever à ton gré.

*

Effaçant d'une phrase les pensées passées de ceux qui ont parlé contre toi.

dimanche 7 janvier 2018

Jour 7

Accroche-toi à ta ligne de vie car elle seule connaît la Voie.

*

Sans cesse il me faut sortir d'Égypte, autrement dit écrire pour vivre.

*

Un livre vraiment vivant est un miracle continu.

- page 1 de 100