Carnet de Marc Pautrel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

samedi 22 septembre 2018

Jour 265

Chaque matin la vie t'attend comme un océan neuf, imprévisible et illimité.

*

Je fabrique des issues avec une succession de mots, tel est mon métier.

*

Laisse les fous et les folles côtoyer les autres fous et les autres folles, ils sont faits les uns pour les autres.

vendredi 21 septembre 2018

Jour 264

J'ai ma barque amarrée au quai, je m'évade quand je veux.

*

Continue de tracer ton grand dessin sur le sol contre vents et marées.

*

Sans relâche tu cherches à localiser ton cœur, à le palper, l'admirer, le louer.

jeudi 20 septembre 2018

Jour 263

J'ai repeint tout ce qui m'entourait, j'ai tout métamorphosé et j'ai créé des aubes nouvelles.

*

Tu cherches ta voie au milieu de cent voies possibles, mais tu n'hésites pas, tu es déterminé.

*

Chaque jour tu bâtis de nouvelles villes où la vie sera plus douce.

mercredi 19 septembre 2018

Jour 262

Collectionne le temps, stocke les secondes comme si c'étaient des pierres précieuses.

*

Je vais partout où les phrases m'appellent, j'avance à l'oreille.

*

Répondant à la foudre, tu parviens à percer le ciel.

mardi 18 septembre 2018

Jour 261

Depuis ton arrivée sur Terre, tu n'as parcouru qu'un dixième du chemin qui est le tien.

*

Je ne vis que pour les accélérations de ma vie.

*

Parfois, à deux on est un seul, c'est un prodige qui change les mortels en dieux.

lundi 17 septembre 2018

Jour 260

Sans effort, et presque malgré toi, tu traces ta voie royale.

*

Je comble les vallées, je surélève les sommets, partout j'ajoute à l'existant.

*

Sois cette clé qui manquait au nouveau monde.

dimanche 16 septembre 2018

Jour 259

J'ai substitué à la vie princière la vie éternelle.

*

Chaque fois que c'est nécessaire, tu te libères de l'attraction terrestre, tu t'envoles.

*

Tellement d'attente, d'épuisement, de patience et de découragement, de persévérance et d'abattement, et cependant tu marches encore.

samedi 15 septembre 2018

Jour 258

Tu dois attendre que chaque mot du livre ait rejoint la place qui est la sienne.

*

Je suis en négociation avec le vieil univers, je cherche ses points faibles, c'est par là que je le rallierai à moi.

*

Pendant que tout le monde dort, tu examines les heures futures.

vendredi 14 septembre 2018

Jour 257

Changeant subrepticement les crépuscules en aubes.

*

Je suis venu pour déplacer le monde avec moi, pour modifier l'équilibre général des choses.

*

Creuse le futur et donne-lui un sens.

jeudi 13 septembre 2018

Jour 256

Dessine avec des mots, c'est ce que tu sais faire le mieux.

*

Je me suis toujours nourri de la magie des lieux.

*

Puisse ton tunnel traverser toutes les catastrophes sans encombre.

mercredi 12 septembre 2018

Jour 255

Toute ma route est un doux escalier.

*

La vie des mots, ta seule vie passée et future.

*

C'est le plus charitablement possible que j'écris tout ce que j'ai pu voir.

mardi 11 septembre 2018

Jour 254

Fais en sorte d'apparaître en mille lieux à la fois.

*

Parce que j'en avais besoin, je me suis accordé la vie éternelle.

*

La partie du monde alliée à toi grandit silencieusement jour après jour.

lundi 10 septembre 2018

Jour 253

Suis les flèches que tes yeux tracent sur le paysage et tout se passera bien.

*

La seule chose qui m'intéresse c'est de changer mon corps, je l'ai déjà fait cent fois et personne n'en a rien su.

*

Concentre-toi sur de petites choses et fais les parfaitement.

dimanche 9 septembre 2018

Jour 252

Place-toi là où le temps joue pour toi.

*

Sans tes phrases, même les feuilles des arbres n'oseraient pas bouger, tu libères les atomes.

*

Dressant sans cesse les murs de nouvelles maisons.

samedi 8 septembre 2018

Jour 251

Chaque jour, tu verses tout ce que tu vois dans un moule de mots.

*

Je ne vis pas, je dors, et mes rêves sont merveilleux.

*

Pendant que tout le monde parle, tu lis et tu écris, tu dédoubles le temps.

- page 1 de 116