Carnet de Marc Pautrel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

lundi 21 mai 2018

Jour 141

Chaque minute de ton existence t'a aidé à rejoindre cette étincelle-là, si rare et si vaste.

*

Tu as su survivre jusqu'ici, tu continueras.

*

Chacun de tes livres ressemble à une ville flottante, un paquebot à l'assaut de mers changeantes.

dimanche 20 mai 2018

Jour 140

Patiemment, et sous la plus vive lumière, j'escalade le ciel bleu.

*

Tu cherches de nouvelles musiques, de nouvelles formes, de nouvelles couleurs, de nouvelles lettres et de nouveaux mots, tu es venu ici pour apprendre encore.

*

Comme chaque heure, comme chaque jour, comme chaque semaine, j'attends mon oxygène, ma raison de vivre et sourire.

samedi 19 mai 2018

Jour 139

Sans te lasser ni te fatiguer, tu continues de courir après ton propre corps.

*

La forme de ta vie revêt une nouvelle beauté.

*

Tu te consacres entièrement à la construction du pont qui te fera changer de temps.

vendredi 18 mai 2018

Jour 138

Vis doublement ta vie, comme si dans ta poitrine deux cœurs battaient simultanément.

*

À mesure que je vieillis, j'ai de moins en moins peur et de plus en plus de choses m'amusent.

*

Béni soit le bateau qui soudain t'ouvre l'océan.

jeudi 17 mai 2018

Jour 137

Fais ta révolution, retourne le monde à ton avantage.

*

Les bons jours, c'est-à-dire tous les jours, tes pieds ne touchent plus terre, tu marches sur ton propre sol, ta planète personnelle.

*

Tout va si vite pour toi que le reste du monde te semble s'être arrêté.

mercredi 16 mai 2018

Jour 136

Tu flottes au cœur du tourbillon, au centre du soleil vivant.

*

Avec la plus grande facilité, j'accorde mon corps au mouvement de la Terre et du Ciel.

*

Mesure la chance qui est la tienne de te trouver en cette époque et ce lieu.

mardi 15 mai 2018

Jour 135

Touchant du doigt le sol, tu fais jaillir un océan.

*

Souvent tes ennemis tentent de te frapper, mais ils n'ont aucune prise sur toi, on ne peut pas domestiquer l'eau vive.

*

Ton métier c'est de donner vie à de simples phrases, lorsqu'elles recréent la réalité, tu as enfin gagné.

lundi 14 mai 2018

Jour 134

Au milieu des tempêtes, tu restes plus calme qu'une montagne.

*

Naturellement, chaque jour de ta vie, ton être cherche à accroître son être.

*

Suis ton intuition, écoute ce que te conseille ton cœur, aies foi dans le futur, la lumière a toujours raison.

dimanche 13 mai 2018

Jour 133

À présent tu peux te laisser chuter, un grand filet te protègera du vide.

*

Je suis monté dans un train qui me mènera aux frontières du monde connu.

*

Tu as trouvé le secret pour éclaircir toutes choses, accentuer la lumière, renforcer les couleurs.

samedi 12 mai 2018

Jour 132

Tu es devenu un de ces chevaux marins dressés sur les flots, enjambant les vagues, et traversant la mer, leur crinière au vent.

*

Je sais où je vais, je ne ralentis pas, je continue tout droit, j'agrandis ma foulée.

*

Patiemment tu absorbes les atomes du vieux monde, qui un à un ressortent de toi changés, et partent bâtir un monde nouveau.

vendredi 11 mai 2018

Jour 131

Et puisse le monde s'ouvrir devant tes désirs.

*

Momentanément privé des couleurs, je n'aspire qu'à les retrouver, et avec elles le goût du futur.

*

Tu continues ta course qu'aucun obstacle ne pourra stopper.

jeudi 10 mai 2018

Jour 130

Tu es né pour sortir d'Égypte, gagner la Terre Promise, et réparer le monde.

*

Je n'ai pas choisi ma vie mais elle ne déplaît pas, je m'y ennuie rarement, elle m'offre toutes les couleurs possibles, des plus claires aux plus sombres.

*

Accroche-toi à cette étoile du ciel qui porte ton nom, et ne la lâche jamais.

mercredi 9 mai 2018

Jour 129

Les mots, partout, te suivent et te protègent.

*

Laissez-moi vous parler et je vous transporterai où vous le désirez.

*

Il y a des lieux magiques et il y a des personnes magiques, et lorsque ces personnes se rencontrent dans ces lieux, les miracles deviennent chose naturelle.

mardi 8 mai 2018

Jour 128

Serrant de toutes tes forces le bolide qui t'emporte vers des mondes encore jamais pensés.

*

Pierre par pierre, et donc mot par mot, tu rebâtis ta vie.

*

Tu dois apprendre à vivre au paradis, il y a de nouvelles règles, mais extraordinairement souples.

lundi 7 mai 2018

Jour 127

Souviens-toi toujours des paroles du sage : lire fera de vous des dieux.

*

Tu dors, tu vis, tu parles et tu écris, en un mot tu deviens toi-même.

*

Puisse ta route rester pour toujours un tapis de fleurs.

- page 1 de 108