Carnet de Marc Pautrel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 27 juin 2019

Jour 178

Fais en sorte d'être victorieux quelque soit l'issue des batailles.

*

J'ai été conçu de telle sorte que le bonheur est mon seul avenir.

*

Tu travailles à un monde futur qui d'ores et déjà a besoin de toi.

mercredi 26 juin 2019

Jour 177

Continuant de tracer sur le sol ton immense dessin, sans te laisser inquiéter par les apparences.

*

Ivre de bleu et de vert, tu cours plus vite que jamais.

*

Les dimensions de ton être, lentement deviennent imprévisibles.

mardi 25 juin 2019

Jour 176

Tes phrases percent leur route à travers tous les murs.

*

Relance la course jadis interrompue des planètes innombrables.

*

Tu ne sais pas ce que tu bâtis, tu sais seulement que c'est solide et destiné à durer des dizaines de centaines d'années.

lundi 24 juin 2019

Jour 175

À toi de trouver la couleur qui s'accordera le mieux à celle du ciel présent.

*

Je tourne avec méthode, sur moi-même et autour de moi-même, décrivant une parfaite ellipse.

*

Déroule le fil de ta pensée comme une source coulant de façon continue.

dimanche 23 juin 2019

Jour 174

Fais tout toi-même, bâtis ton paradis.

*

J'étire mon bras aussi loin que possible, et il traverse le désert entièrement pour toucher les prairies du doigt.

*

D'un seul regard ouvrir les eaux et traverser la mer à pieds.

samedi 22 juin 2019

Jour 173

Ne prête attention qu'aux mots, à eux seuls, et le reste suivra.

*

Tu tentes de courir plus vite que l'horloge, le plus souvent tu y parviens sans effort.

*

À l'intérieur des livres, tu parcours les océans, tu défies les tempêtes.

vendredi 21 juin 2019

Jour 172

Tu poursuis cent routes à la fois, car tu sais être cent corps différents dans le même instant.

*

Avançant sur une voie que nul ne peut bloquer.

*

Les phrases font osciller les murs les plus élevés, elles sont un tremblement de terre.

jeudi 20 juin 2019

Jour 171

N'attends rien de ce monde et fais ton travail.

*

Tu gravis la montagne et tu passes sur l'autre versant, le côté lumineux.

*

La nuit, chacun de tes songes est une explosion, au matin tu l'écris soigneusement.

mercredi 19 juin 2019

Jour 170

Rallie à toi le ciel et la terre, le bleu, le vert, l'océan, les animaux et toutes les phrases déjà créées ou encore à venir.

*

Je vis ma vie, chaque jour j'écris.

*

Tu sais comment te libérer de l'attraction terrestre, comment te tenir au-dessus de toutes choses, à la fois éloigné et très proche.

mardi 18 juin 2019

Jour 169

Je serai toujours ce que j'ai été, l'été, ma saison préférée.

*

Tu cherches une prairie immense où planter dix mille coquelicots.

*

Je reste comme invisible, n'existant pas dans cet espace-temps, comme si j'étais, mais ailleurs.

lundi 17 juin 2019

Jour 168

Tu vas révolutionner ce monde, déplacer les planètes, accélérer la course de tous les astres proches.

*

Je fouille le Sahara à la recherche d'un seul et unique grain de sable.

*

Et vive la jeunesse pour toujours, vive l'éternel printemps.

dimanche 16 juin 2019

Jour 167

Le jour venu, tu as su te hisser au-dessus des nuages.

*

Donnez-moi le fond, je trouverai la forme.

*

Tu poursuis ta trajectoire sans la moindre hésitation.

samedi 15 juin 2019

Jour 166

Sans bruit, phrase après phrase, tu consolides le ciel.

*

Je parle très souvent à mon jumeau, nous nous aimons beaucoup.

*

Chaque heure, tu gravis ta petite montagne.

vendredi 14 juin 2019

Jour 165

Tu te tiens dans cent lieux simultanément, en t'occupant de cent choses à la fois, comme si tu avais mille bras alors que tu n'en as que deux.

*

J'ai construit mon propre château, mon paradis portatif qui m'accompagne partout.

*

Tous les matins, tu protèges tes deux heures de liberté au milieu des mots.

jeudi 13 juin 2019

Jour 164

Peu à peu, la vérité se rapproche de toi.

*

Je flotte, je capture le vent et je navigue au plus près.

*

Attache-toi à ouvrir la fleur, à dévoiler calmement les choses.

- page 1 de 134