Carnet de Marc Pautrel

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

mardi 28 février 2017

Jour 59

Marche au devant de ton texte, guide-le.

*

À toi d'ajouter le morceau qui manque au monde pour qu'il s'accomplisse enfin.

*

Il te faudra durant ton ascension croiser des points précis afin de tracer ta figure dans le temps.

lundi 27 février 2017

Jour 58

Chaque fois que ton texte l'exige, la mer s'ouvre pour te laisser passer.

*

Bien que je l'ai oublié, mon passé me soutient, comme les larges flancs assoient la montagne.

*

Si la route est bloquée, reviens sur tes pas et choisis-en une nouvelle.

dimanche 26 février 2017

Jour 57

À nouveau livre, nouvelle libération.

*

Tous les jours tu progresses, tous les jours tu te rapproches davantage de ton paradis.

*

Je m'entraîne à enjamber la mort, je suis aidé par un don inné.

samedi 25 février 2017

Jour 56

Aussitôt que tu distingues la perle posée au fond des eaux, il te suffit de plonger pour la posséder.

*

Tes fictions vont inonder le vieux monde.

*

Les voies de la littérature sont si mystérieuses qu'elles te resteront sans doute à jamais secrètes, et pourtant malgré toi tu les maîtrises chaque jour.

vendredi 24 février 2017

Jour 55

Reviens toujours au cœur de ton cœur, à ton intérieur le plus profond : ton texte.

*

La littérature, comme la lecture, n'est que silence, un exercice invisible et intime.

*

L'esprit souffle où il veut, les fleurs naissent où elles veulent, l'amour est souverain en tous lieux.

jeudi 23 février 2017

Jour 54

Puissent les heures fondre sur toi comme les rayons du soleil.

*

Te déplaçant au-delà des vitesses humaines au travers de la galaxie.

*

Reste immobile pendant la tempête, de sorte qu'elle oubliera que tu existes.

mercredi 22 février 2017

Jour 53

Tu laisses certaines circonstances te guider et un certain temps se dessiner.

*

Dans tes mains se tient le monde futur.

*

À toi de déborder suffisamment pour remplir un livre.

mardi 21 février 2017

Jour 52

Malgré la vitesse il te faut garder les yeux grand ouverts, et ton esprit de même pour pouvoir tout écrire.

*

La vérité s'éloigne et se rapproche de moi à intervalle régulier, et je dois sans cesse la retenir, ou mieux, m'accrocher à elle.

*

Trois centimètres de ciel bleu c'est déjà l'océan.

lundi 20 février 2017

Jour 51

Tu es la flèche que rien ne peut arrêter une fois qu'elle a été lancée.

*

Que le soleil me noie, il saura ce qui est bon pour moi, perpétuelle intensité de l'été.

*

Ton objectif ultime ? hisser jusqu'au paradis la totalité des humains.

dimanche 19 février 2017

Jour 50

Ne lâche jamais ta comète, elle est ton seul moteur au cœur du ciel.

*

Par quel miracle un certain nombre d'humains parvient à rester sain d'esprit au milieu du chaos grandissant ?

*

À chaque lettre de chaque mot, tous les atomes viennent à toi, en écrivant tu deviens aimant.

samedi 18 février 2017

Jour 49

De naissance tu mérites le meilleur, et aujourd'hui de te reposer deux ou trois années.

*

Sous chacun de tes pas il y a un diamant, tu es sur la bonne voie.

*

Comme un dialogue à égalité entre le soleil et toi.

vendredi 17 février 2017

Jour 48

Les fleuves coulent toujours vers la mer, ils ne font jamais demi-tour et tu es comme eux, poussé par ta propre force de gravité.

*

J'approche du dénouement, l'équation va se résoudre bientôt, le concours des dieux aura été précieux.

*

Tes rares bonheurs, tu les écris pour les conserver dans un havre, à l'abri des tempêtes futures.

jeudi 16 février 2017

Jour 47

À toi de faire naître chaque année une nouvelle montagne.

*

Puisque personne ne te voit, personne ne tente de te stopper.

*

Tu vis tes journées entièrement, puis ensuite tu les moissonnes en les écrivant.

mercredi 15 février 2017

Jour 46

Ton corps coulant le long de quelques autres, c'est le seul sujet exigeant l'écriture.

*

Ici tu n'es qu'un mortel, mais là-bas tu deviens un héros, et même fugitivement un dieu.

*

Les siècles savent lire, ils filtreront cette étrange époque, en retiendront le principal, en écarteront l'accessoire.

mardi 14 février 2017

Jour 45

Les grands événements de ta vie soufflent tous dans la même direction.

*

Décris les choses comme elles se sont passées, les mécontents n'auront qu'à se plaindre auprès de la réalité.

*

Tout est là à tes pieds, il te suffit de te pencher pour ramasser cette énergie entièrement offerte.

- page 1 de 78